L’entreprise

Jean Boehler Gérant de la SAS Energie Bois à probablement attrapé le virus de la forêt très jeune.

Avec un grand-père exploitant une scierie dans une vallée alsacienne et marchand de bois de surcroit, les séjours de l’enfance passés à arpenter les forêts vosgiennes et surtout à admirer les exploitants à l’œuvre sont restés ancrés dans un coin de sa tête.

Ce n’est que bien plus tard, après la quarantaine, au début plus par nécessité que l’exploitation forestière a lentement débuté. Timidement d’abord pour des besoins personnels avec une tronçonneuse, une masse et un coin.

Puis les souvenirs de l’enfance et la passion de la nature ont fait ressurgir l’idée d’en faire une activité.

C’est ainsi qu’est née la société Energie Bois, après une courte période en auto-entreprise, le choix de la société s’est vite imposé avec l’investissement dans les premières machines (Tracteur, treuil forestier, remorque porte-grumes, fendeuse, fagoteuse de buches, scie avec tapis monte-bois, . . .)

Bûcheron jean Boehler

Philosophie de l’entreprise

Le choix de l’exploitation de toute la chaîne de la filière, de la forêt jusqu’à la livraison chez les clients est un choix délibéré, bien que beaucoup moins rentable car nécessitant de nombreuses interventions et des machines spécifiques à chaque opération.

Ce choix permet une maîtrise de la filière et une meilleure connaissance du produit bois énergie.

Grumes de bois

Les grumes de bois d’érable et de frêne sont chargées sur la remorque et mis à sécher une année avant la coupe et la fente.

Fagots de bois d'un stère

Les fagots de bois d’un stère sont mis à sécher tout l’été pour une livraison en automne.

Exploitation raisonnée

Les bois proviennent exclusivement des forêts environnantes (en général 10 km maximum), soit de forêts privées, soit domaniales, soit communales.

En collaboration avec les agents de l’ONF, et toujours en tenant compte de la volonté de pérenniser les forets dans une logique de développement durable, les arbres à couper sont sélectionnés rigoureusement.

Après abattage, les arbres sont débités en grumes, puis treuillés en bord de chemin forestier pour être ensuite chargés sur une remorque forestière. Ces grumes sont ensuite débitées puis fendues pour ensuite sécher afin de pouvoir êtres livrées prêtes à brûler dans des conditions optimales.

Demande de renseignements

Votre nom*

Votre email*

Votre message